Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus?

Ok
Menu

575.000 euros de subsides européens pour la smart city en Région bruxelloise

25 Janvier 2016

Comment le big data et l’Internet des objets peuvent-il améliorer la vie quotidienne et les services publics dans la smart city ? C’est tout l’objet du projet européen bIoTope de recherche sur la récolte et traitement des données du terrain auquel la Région de Bruxelles-Capitale participe. Trois applications sont à l’étude : la sécurité aux abords des écoles, les déplacements à vélo et la mobilité des véhicules prioritaires.

Big data et Internet des objets

Les capteurs sont les yeux, les oreilles, et bien plus encore… de la smart city. Disséminés dans la ville, ils aident, par exemple, à ajuster l'éclairage public en fonction des besoins du moment ou à faire vider les poubelles uniquement lorsqu'elles sont remplies : connectés ensemble ou à des serveurs capables de stocker données, ils composent l’Internet des objets (ou Internet of Things, souvent abrégé en IoT), un réseau central dans le fonctionnement de la smart city. 

L’IoT va faire circuler une masse considérables de données, le big data, qui ne sont utiles que si des applications, des algorithmes… les traitent et les manipulent, autrement dit : créent de l’information à partir de ces informations. C’est, précisément, le but du programme de recherche européen bIoTope (building an Internet of Things Open innovation ecosystem for connected smart objects) : mettre en en communication les réseaux de capteurs de la smart city.

Concrétiser l’IoT dans la smart city : 3 projets bruxellois

Les projets bIoTope verront le jour dans en Région de Bruxelles-Capitale ainsi que dans deux autres smart cities reconnues au niveau international : Helsinki et le Grand Lyon. Concrètement, la Région de Bruxelles-Capitale reçoit dans ce cadre une subvention de 575.000 euros pour étudier et développer trois applications de l’IoT dans la ville intelligente :
  • sécuriser les abords des écoles à l’aide de données de connexions wifi, de smartphones ou encore des flux de circulation ;
  • sécuriser les déplacements à vélo et faire gagner du temps aux cyclistes en récoltant des big data sur les cyclistes grâce à des compteurs de passage équipant les pistes cyclables ;
  • améliorer la circulation des véhicules prioritaires (camions de pompiers, ambulances…) en les orientant à l’aide des données intelligentes vers des itinéraires sans encombrements.
Les trois projets bruxellois associent trois acteurs représentés dans la stratégie smartcity.brussels : le Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise (CIRB), IRISnet et Bruxelles Mobilité. Comme les autres initiatives du programme bIoTope, ils sont financés par le plan européen Horizon 2020 de soutien à la recherche et à l’innovation
Retour aux news

Le futur smart de Bruxelles, j’y participe !

La ville intelligente est une ville tournée vers ses habitants, ses entreprises… Et leurs idées !

Je participe

Powered by creaxial