Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus?

Ok
Menu
Silhouettes de voitures avec le texte free floating car sharing

La mobilité partagée bruxelloise s’élargit au free-floating

11 Juillet 2016

En autorisant le partage de véhicules en libre-service intégral (ou free-floating), la Région de Bruxelles-Capitale rejoint les smart cities à la pointe de la mobilité intelligente. Cette formule permet d’emprunter une voiture partagée sans devoir la ramener à son point de départ.

Ville intelligente rime avec mobilité intelligente en proposant des solutions nouvelles aux citadins afin de faciliter leurs déplacements urbains. C’est le cas des formules de voitures partagées, dont l’objectif peut se résumer à « moins de voitures pour ?mieux” de voitures ». Le free-floating va pleinement dans ce sens. Ce nouveau concept s’ajoute aux autres solutions de partage de voitures. La différence tient en un mot : souplesse.

Un nouveau pas en avant en matière de mobilité intelligente

Il faut savoir qu’un véhicule particulier n’est réellement utilisé que 5% du temps : le reste du temps, soit 95% des 24 heures d’une journée, il reste stationné là où son conducteur l’a garée. En ville, cela peut peser lourd dans le budget du citadin et, de plus, monopoliser plus que de raison l’espace public. La solution du free-floating s’avère particulièrement efficace pour inverser cette tendance.
Une voiture partagée en libre-service intégral remplace en effet en moyenne 8 véhicules privés comme il ressort des expériences déjà en place de cette nouvelle formule de partage automobile. Différentes villes intelligentes l’ont déjà appliquée avec succès : Amsterdam, Milan ou encore Munich ainsi que, de l’autre côté de l’Atlantique, San Francisco notamment.

En pratique : liberté de déplacement et facilité de stationnement

L’utilisateur d’un véhicule partagé en free-floating dispose d’une grande liberté dans ses déplacements en voiture. Concrètement : il démarre d’un point A pour rejoindre sa destination B sans devoir ramener ensuite la voiture au point A de départ. En Région de Bruxelles-Capitale, le système est d’autant plus pratique que des cartes de dérogation permettent de se garer sur l’ensemble du territoire régional.
Pour rouler en free-floating en Région de Bruxelles-Capitale, il suffit d’utiliser une formule proposée par les différents opérateurs agréés par la Région. Ceux-ci doivent respecter différents critères pour offrir leurs services :
  • au niveau pratique : garantir une réservation et une utilisation du service ainsi qu’une assistance téléphonique 24h/24 et 7j/7 ;
  • en matière de mobilité intelligente : nouer des collaborations, d’une part avec la STIB (trams, bus et métro) et, d’autre part, avec des sociétés de parking public dans au moins trois communes différentes ;
  • sur le plan environnemental : proposer des véhicules en free-floating affichant un écoscore minimum de 64 à 72 selon la catégorie.
Retour aux news

Le futur smart de Bruxelles, j’y participe !

La ville intelligente est une ville tournée vers ses habitants, ses entreprises… Et leurs idées !

Je participe

Powered by creaxial