Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus?

Ok
Menu
L'ordinateur, porte d'accès aux services publics

Des services publics en mode smart

29 Mai 2015

Les villes intelligentes peuvent à peine se souvenir du temps où les questions administratives n’étaient pas réglées de manière électronique. La « smart administration » va encore plus loin grâce à l’échange de données entre les services publics. L’objectif : délivrer un service public proactif.

Actuellement, pour obtenir un permis, une dérogation, une prime, une allocation, etc., vous devez compléter un formulaire avec des données qui sont très souvent gérées par différentes administrations : votre adresse privée, vos revenus et votre composition de ménage, les diplômes que vous avez obtenus et les écoles que vous avez fréquentées, etc.À l’avenir, vous pourrez être dispensé de demander toutes ces données à différentes administrations. Comment cela ? Grâce au service public proactif. En pratique, une plateforme électronique permettra aux différentes administrations de partager les données qu’elles gèrent et dont elles ont besoin. Fini donc pour le citoyen et l’entreprise de devoir collecter et introduire ces données eux-mêmes. Par exemple, obtenir un abonnement scolaire pourrait se faire  automatiquement en inscrivant son enfant à l’école.Ce projet de service public proactif repose sur la collaboration de l’État fédéral, des Régions et des Communautés en matière d’e-administration. Il est géré par le CIRB en Région de Bruxelles-Capitale.Le saviez-vous ? En Région de Bruxelles-Capitale, vous pouvez déjà accomplir sur Internet toute une série de démarches administratives à l’aide du guichet électronique IRISbox.
Retour aux news

Le futur smart de Bruxelles, j’y participe !

La ville intelligente est une ville tournée vers ses habitants, ses entreprises… Et leurs idées !

Je participe

Powered by creaxial