Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus?

Ok
Menu
La mobilité partagée dans la smart city

Bruxelles, 2e au classement de la mobilité partagée

29 Septembre 2017

Les vélos, les scooters ou encore les voitures en libre-service font partie du paysage des smart cities. Bruxelles regorge de ces moyens de déplacement qui réduisent l’empreinte automobile en ville, en basculant de la voiture comme propriété à la voiture en tant que service. Bruxelles est même la 2e ville européenne par la densité de son offre de mobilité partagée.

Libre-service : 42 vélos, 8 voitures et 0,6 scooter par 10.000 Bruxellois

Villes et embouteillages sont presque de parfaits synonymes tant la priorité a été donnée par le passé à l’usage de la voiture jusqu’au cœur des agglomérations. Heureusement, la situation s’améliore. D’autres modes de déplacement progressent : collectifs comme les transports en commun ou individuels via la marche à pied, le vélo ou les différentes formes de mobilité partagée désormais en plein essor.
La Région de Bruxelles-Capitale est une championne dans les formules de mobilité en libre-service : une grande diversité de services de vélos, scooters ou automobiles partagés y sont accessibles. Une plateforme de shopping en ligne, ShopAlike, a même calculé qu’il y a 42 vélos, 8 voitures et 0,6 scooter en libre-service par 10.000 habitants à Bruxelles. Cette densité en matière de mobilité partagée classe la Région en 2e position parmi les 28 capitales européennes, derrière Paris en tête de ce classement.

Bruxelles la plus avantageuse pour le vélo partagé

C’est notamment via le vélo que Bruxelles se distingue dans ce classement de la mobilité partagée en Europe. Bruxelles est la meilleure capitale européenne à ce niveau, par la densité de son offre ainsi que par le prix parmi les plus bas en Europe. Avec l’arrivée de nouveaux services de vélos en libre-service, électriques notamment, depuis la réalisation de l’étude ShopAlike (juin/juillet 2017), cet avantage ne peut que se confirmer à l’avenir.
Le succès de la mobilité partagée dans la Région de Bruxelles-Capitale, lui-même, n’est pas près de s’essouffler. En effet, seul un ménage bruxellois sur deux possède une voiture comme en témoignent les résultats de l’enquête nationale sur le budget des ménages.

Une facette essentielle de la smart city

La mobilité est un terrain d’action privilégié des villes intelligentes. Les politiques de mobilité y poursuivent des objectifs aussi variés que complémentaires comme la réduction de la pression du trafic automobile ou des nuisances environnementales… La mobilité partagée peut s’appuyer à ce niveau sur le développement des nouvelles technologies, comme la localisation GPS, les objets connectés, les applications mobiles ainsi que sur la disponibilité d’une large et puissante couverture en Internet mobile.
Administration(s) concernée(s)
Retour aux news

Le futur smart de Bruxelles, j’y participe !

La ville intelligente est une ville tournée vers ses habitants, ses entreprises… Et leurs idées !

Participer

Powered by creaxial