Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus?

Ok
Menu

Smart City Moscou

17 Août 2018

Depuis que Sergueï Sobianine a revêtu l’écharpe mayorale de la ville de Moscou en 2010, la capitale russe est devenue une véritable cité intelligente. Chaque année, 150 projets de ville intelligente voient le jour afin d’améliorer la qualité de vie de ses 12 millions d’habitants en perfectionnant les services publics, l’infrastructure urbaine, etc. Le budget public consacré à cette politique s’élève à 600 millions d’euros par an, signe que les autorités locales se montrent particulièrement engagées.

75 % des services publics moscovites offrent un accès numérique grâce à des portails en ligne ou via l’une des dix applications mobiles disponibles, ce qui représente un total de 650 millions de demandes traitées chaque année. Parmi ces dernières figure l’application Mobile Health qui permet à 9 millions de patients de gérer leurs prescriptions et leurs factures de manière numérique. Moscou a formé 21 000 médecins à l’utilisation de ces services numériques, et les résultats sont incroyables : en 2017, les habitants de la ville ont planifié 187 millions de consultations médicales par le biais de cette plateforme en ligne.

Par ailleurs, la capitale russe peut se prévaloir d’une excellente connexion Internet. Outre la couverture 4G hautement performante, Moscou compte 2 000 bornes Wi-Fi disséminées à travers la ville : dans le métro, dans le bus, etc. Au total, cette couverture efficace s’étend sur 15,5 km² et nécessite une simple authentification. Moscou fut également l’une des premières villes à faire le pari de l’IdO : en 2013, le gouvernement local a fait installer un réseau SIGFOX visant à gérer 15 000 places de stationnement connectées dans la ville. En outre, des ports USB sont à disposition dans chaque gare ferroviaire, mais également dans le métro, dans le bus et sur les bancs publics. Rester connecté à Moscou ? Un jeu d’enfant !

À l’instar des autres grandes villes, Moscou est saturée par les embouteillages ; elle a donc adopté un plan visant à promouvoir la mobilité alternative. Toutefois, la condition préalable à tout changement de mentalité est de comprendre le comportement des citoyens. C’est la raison pour laquelle le Centre de gestion du trafic pilote un réseau de 2 000 caméras, 3 600 capteurs et 2 000 feux de signalisation. Il analyse également les données mobiles afin d’optimiser les flux de circulation. Par ailleurs, il est en mesure de prédire le trafic automobile 3 heures à l’avance, ce qui permet d’alerter les usagers via Twitter ou Telegram des perturbations potentielles. Tous les axes majeurs sont dotés de panneaux d’information en temps réel. L’objectif ultime est de réduire la congestion du trafic en promouvant les trajets alternatifs et les transports publics. Le centre gère également les itinéraires des véhicules de secours afin de repérer le trajet le plus court, quelles que soient les conditions de circulation.

Selon le conseil municipal de Moscou, l’utilisation de son STI (système de transport intelligent) a permis d’accroître de 10 % la vitesse moyenne des véhicules et de diminuer de 25 % la durée de recherche d’une place de stationnement depuis 2015. Ces résultats ont permis de réduire la consommation de carburant et, par conséquent, les émissions de polluants.

Bref, le modèle de ville adopté par Moscou est clairement tourné vers l’avenir, et il promeut une manière de vivre et de travailler axée sur la durabilité.

Pour de plus amples informations, veuillez consulter ce site
Retour aux news

Le futur smart de Bruxelles, j’y participe !

La ville intelligente est une ville tournée vers ses habitants, ses entreprises… Et leurs idées !

Je participe

Powered by creaxial