Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus?

Ok
Menu

Open Data et Big Data : 14 recommandations aux smart cities

28 Août 2018

Uraia, le portail d’échanges entre smart cities, a organisé en mai 2018 un séminaire à Bruxelles sur le thème « Utiliser les données pour renforcer les villes et leurs citoyens ». Les conclusions du séminaire tiennent en 14 recommandations pour exploiter pleinement le potentiel des données dans les smart cities.

Les participants au séminaire Uraia de Bruxelles ont échangé durant deux journées leurs expériences et réflexions sur la contribution des données à la bonne gestion des smart cities, au bénéfice notamment de leurs citoyens.
Le contenu de leurs débats est aujourd’hui rassemblé dans le rapport « Recommandations de Bruxelles 2018 : Utiliser les données pour renforcer la capacité d’agir des villes et des citoyens ». Le rapport établit que, en dépit des exemples démontrant dans la pratique l’apport du big data à la gestion urbaine, de nombreuses barrières empêchent encore la généralisation de leur usage. Il formule donc quatorze recommandations pour lever ces barrières et exploiter pleinement les potentialités des données.

Les quatorze recommandations de Bruxelles

  1. Sensibiliser les autorités locales pour mieux leur faire comprendre les opportunités du big data pour elles-mêmes et pour leurs citoyens
  2. Former et recruter davantage de ressources humaines administratives
  3. Former et sensibiliser également les citoyens
  4. Former les villes à la collecte et à la compréhension des données
  5. Promouvoir des données de qualité par leur standardisation et leur intelligibilité pour exploiter au mieux leurs possibilités
  6. Utiliser les données comme outil d’évaluation et de surveillance des politiques publiques
  7. Mesurer l’impact de l’utilisation des données
  8. Faire de la politique des données un enjeu de gouvernance
  9. Appuyer la politique des données par un leadership politique à tous les niveaux
  10. Encourager et faciliter au niveau des villes des accords de partenariat multipartites solides
  11. Ne laisser aucun acteur de côté
  12. Créer et développer de nouveaux plans d’affaires
  13. Renforcer le leadership et l’engagement en faveur d’une gestion efficiente des données
  14. Codévelopper au niveau des villes des processus et outils participatifs simples à utiliser

Sept études de cas d’usage de l’Open Data et du Big Data

Les smart cities se développent sur les cinq continents. Leur niveau de maturité est tel, constate le rapport, que ces municipalités cherchent désormais à analyser les coûts et bénéfices des politiques menées, ainsi que leur impact économique.
Le rapport s’appuie à ce niveau sur sept études de cas :
  • La stratégie Open Data de la Région de Bruxelles-Capitale (Belgique)
  • L’expérience des politiques collaboratives de renouveau urbain menées par Chicago (USA)
  • Les initiatives Big Data de la ville de Séoul (Corée du Sud)
  • Le projet de poubelles intelligentes de la ville de La Marsa (Tunisie)
  • La contribution des données à l’innovation et l’éducation à Sao Paulo (Brésil)
  • La portée des politiques participatives mises en place par la municipalité de Valongo (Portugal)
  • L’utilisation de l’Internet des Objets (IoT, Internet of Things) à Eindhoven (Pays-Bas)

Une organisation du CIRB et de Brussels International

Le séminaire Uraia « Utiliser les données pour renforcer les villes et leurs citoyens » a été organisé par la Région de Bruxelles-Capitale et le Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise, avec la collaboration de Brussels International. Il a rassemblé près de 70 représentants d’administrations locales, de gouvernements nationaux, d’organisations internationales, d’instituts de recherche et du secteur privé.
Uraia (« citoyenneté » en swahili) est une plateforme d'échanges sur les possibilités qu'offrent les technologies SMART pour innover dans la gestion publique locale. La plateforme a été créée 2014 comme un espace d'échange entre les gouvernements locaux et leurs partenaires. Elle est le fruit d’une collaboration entre deux institutions internationales qui travaillent à améliorer la qualité de vie des citoyens urbains dans le monde : le Fonds mondial pour le développement des villes (FMDV) et l'Unité des gouvernements locaux et de la décentralisation d'ONU-Habitat.
Administration(s) concernée(s)
Retour aux news

Le futur smart de Bruxelles, j’y participe !

La ville intelligente est une ville tournée vers ses habitants, ses entreprises… Et leurs idées !

Je participe

Powered by creaxial