Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus?

Ok
Menu
Panorama de Seoul la nuit

Smart City ​Séoul

03 Octobre 2018

Avec ses 605,21 km² ‒ 4 fois la Région de Bruxelles-Capitale – et ses 10 millions d’habitants, Séoul se devait manifestement de mettre en œuvre une politique efficace et tournée vers l’avenir.

La capitale de la Corée du Sud développe actuellement un système social, financier et environnemental durable. Et elle connaît une brillante réussite. D’après la liste internationale IESE Cities in Motion Index, Séoul était en 2017 la septième ville la plus intelligente du monde. La métropole asiatique récolte donc déjà les fruits de sa stratégie numérique, baptisée Global Digital Seoul (GDS), avec l’année 2020 comme horizon.

Pilotée par la Seoul Digital Foundation, la stratégie GDS s’applique à quatre domaines d’activité, selon Jungwoo Lee, directeur de la fondation : la ville sociale, l’économie numérique (« diginomics »), l’innovation sociale via le numérique et le leadership numérique mondial.

Social City (Ville sociale)

D’après les décideurs de Séoul, une Social City est une ville numérique qui ne se contente pas de servir ses habitants, mais se base également sur la coopération et l’engagement ainsi que sur des programmes pédagogiques.

L’enseignement met par exemple l’accent sur le Design Thinking (Pensée créatrice), dont les composants-clés sont la créativité ainsi qu’une approche axée sur la résolution des problèmes. Cette approche se déroule en cinq phases : définition du problème, recherche, proposition de solutions, fabrication et essais de prototypes, et enfin mise en œuvre de la solution.
Grâce à cette méthode, les jeunes peuvent contribuer à la qualité de vie dans leur ville et par conséquent améliorer la qualité de vie de chacun.

Diginomics (« Diginomique »)

Le développement de l’économie numérique se poursuit également grâce aux pépinières d’entreprises, à la convergence et à la mise en place d’une plateforme numérique.
Pour ce faire, Séoul peut compter entre autres sur le Gaepo Digital Innovation Park (GDIP), qui comprend différents pôles:
  • New Beginnings, centre de recherche spécialisé dans le big data, le design thinking, la résolution des problèmes en milieu urbain et la recherche sur le big data.
  • The Challenge, centre d’innovation pour les start-ups dans le secteur de l’IT, en particulier le big data.
  • Gathering Space, espace dédié aux congrès et aux hackathons.
  • Lot, espace pour les manifestations et la coopération, dédié au partage des connaissances.

Digital Social Innovation (Innovation sociale numérique)

La création de valeur ajoutée pour les citoyens au moyen des technologies numériques et des données constitue l’un des piliers des villes intelligentes du monde entier. La stratégie numérique de Séoul pour 2020 s’appuie sur ce pilier pour développer de nouveaux services.
La création de lignes de bus de nuit est né de ce processus d’innovation sociale numérique. Auparavant, à Séoul, les transports en commun ne circulaient pas entre une et cinq heures du matin et les gens étaient contraints d’utiliser des taxis. Le gouvernement décida donc d’intervenir. Dans un premier temps, plus de 3 milliards d’appels à des sociétés de taxis ont été récoltés. Ces données ont ensuite servi à déterminer les lieux, destinations et horaires préférés des voyageurs, sur base de quoi Séoul a mis en place un réseau performant de neuf bus de nuit.

Global Digital Leadership (Leadership numérique mondial)

La Corée du Sud est l’un des premiers pays au monde à avoir décidé de mettre en œuvre une véritable politique de ville intelligente sur son territoire. En partant de zéro, le gouvernement s’est concentré sur les smart technologies. En 2009, la Corée du Sud a rangé l’industrie de la ville intelligente, basée sur les technologies, les données et l’internet des objets, est l’un de ses dix-sept moteurs de croissance industriels.
En 2018, le pays figure parmi les pionniers dans le domaine de la ville intelligente. Alors que son réseau internet est le plus rapide et le plus avancé au monde, la Corée du Sud continue de soutenir activement les initiatives dans ce domaine. Par exemple, le MOLIT (ministère du Territoire, de l’Infrastructure et des Transports) a annoncé son intention d’assouplir la législation pour les secteurs porteurs de la quatrième révolution industrielle, dont les véhicules sans conducteur et les drones.

La Région de Bruxelles-Capitale à Séoul

A la mi-septembre, Séoul a accueilli l’Asia Smart City Summit. Céline Vanderborght, Smart City Manager, et Nathalie Pigeolet, Directrice des services généraux du CIRB (voir photo), y ont représenté la Région de Bruxelles-Capitale.
Administration(s) concernée(s)
Retour aux news

Le futur smart de Bruxelles, j’y participe !

La ville intelligente est une ville tournée vers ses habitants, ses entreprises… Et leurs idées !

Je participe

Powered by creaxial