Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus?

Ok
Menu

Smart New York City

11 Janvier 2019

En 2018, pour la deuxième fois consécutive, New York a été nommée ville la plus intelligente de la planète pour ses initiatives d’amélioration de l’égalité, de développement d’outils numériques promouvant le bien-être général, se projets intelligents et ses laboratoires d’innovation.

Nombreux sont ceux qui pensent que la ville de New York, dynamique et trépidante, est la terre promise, un lieu où chacun peut réaliser ses rêves à condition de travailler suffisamment dur. Pas étonnant, donc, que la Grosse Pomme soit l’une des villes où les gens aiment le mieux travailler et vivre – un avis partagé par ses 8,5 millions d’habitants.

Par contre, l’attrait même de New York amène la ville à devoir relever pas mal de défis en termes de bien-être général et de durabilité. De ce fait, la ville qui ne dort jamais a mis en œuvre une politique exhaustive de ville intelligente, en perpétuelle évolution.Cela porte ses fruits : en 2018, pour la deuxième fois consécutive, New York a été nommée ville la plus intelligente de la planète pour ses initiatives d’amélioration de l’égalité, de développement d’outils numériques promouvant le bien-être général, se projets intelligents et ses laboratoires d’innovation.

Derrière ces initiatives, l’objectif de la ville n’est pas d’acquérir des objets ou des données mais plutôt de créer un ensemble cohérent représentant davantage que la somme de ses parties, et ce sur la base de composants qui existent déjà. Miguel Gamino, directeur technique de la ville de new York :
 
« Nous ne cherchons pas simplement à mettre en œuvre un gadget sympa pour nous reposer ensuite sur nos lauriers ».
 
D’après Gamino, il faut utiliser les réseaux d’objets et de personnes afin d’améliorer le quotidien dees usagers newyorkais. Les citoyens doivent toujours se situer au centre du projet. Sur cette base, New York compte aller au-delà des projets de villes intelligentes qui se cantonnent à leur seul domaine d’application. Envisageons, pare xemple, des parcmètres à alimenter au moyen de son smartphone. Ce smartphone communique simultanément avec le lampadaire à proximité qui, de ce fait, s’allume et assure une meilleure visibilité. Même si cette situation reste actuellement de l’ordre du théorique, l’idée est claire : il faut regarder plus loin que le bout de son nez. Observer. Innover. Faciliter la vie des citoyens. Pour  cela, New York sait y faire, comme en témoignent les exemples suivants :
 
The Lowline
Pas facile de rendre la ville plus verte... mais si on creusait un peu ? New York s’apprête à installer un parc souterrain dont l’éclairage sera alimenté par l’énergie solaire. La lumière du soleil sera également orientée vers le métro par un écran de verre et stimulera la croissance des plantes du parc.

 
LinkNYC
En 2014, New York a commencé à mettre en place 7 500 « hot spots » de communication, à partir desquels on peut surfer à toute vitesse sur l’internet, mais aussi charger son smartphone et téléphoner partout aux États-Unis.
 
 
Le Brownsville Innovation Lab
En 2017, New York a ouvert son premier laboratoire d’innovation. Au niveau du quartier, le Brownsville Innovation Lab permet de dispenser des formations technologiques aux jeunes, de détecter le trafic piétonnier, de gérer des poubelles intelligentes pour rationaliser la collecte des déchets ainsi que des bancs à énergie solaire où l’on peut venir charger son téléphone.  

Grâce à son laboratoire d’innovation de quartier, Brownsville sert de lieu d’expérimentation des outils de ville intelligente et de lieu de rencontre pour les habitants, les enseignants, le personnel de la ville et les sociétés de technologie, qui s’y réunissent, résolvent les problèmes du quartier et améliorent sa qualité de vie. Leurs grandes priorités de ce projet sont le contrôle des déchets, l’alphabétisation numérique et l’accès à une alimentation saine. Chaque année, ce pôle tech reçoit de la ville une subvention de 250 000 dollars ; à terme, les autorités newyorkaises comptent implanter un laboratoire d’innovation dans chacune des cinq communes de la ville.
 
Pour plus d’informations, cliquez sur l’un des liens ci-dessous.
Retour aux news

Le futur smart de Bruxelles, j’y participe !

La ville intelligente est une ville tournée vers ses habitants, ses entreprises… Et leurs idées !

Je participe

Powered by creaxial