Les cookies assurent le bon fonctionnement de notre site. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus?

Ok
Menu
Citoyens de la smart city engagés pour le climat

COP21 : comment agir en « smart citoyen » ?

07 Décembre 2015

Il n’y a pas que les chefs d’États, réunis dans le cadre de la Conférence de Paris de 2015 sur le changement climatique, la COP21, qui doivent s’attaquer aux émissions de CO2. Voici 3 solutions pratiques pour, au quotidien, agir pour la planète en devenant des smart utilisateurs des technologies numériques.

Si les TIC permettent de réduire l’empreinte CO2 à certains égards, leur usage entraîne cependant à d‘autres égards des émissions de ces gaz à effet de serre. Des mesures toutes simples existent cependant pour limiter ces dernières.
  • On vide sa boîte mail  Les mails qui s’accumulent dans nos messageries, aussi bien privées que professionnelles, ne sont pas que des messages virtuels. Ils « existent » bel et bien sur les serveurs qui les hébergent et le volume qu’ils y occupent représente une consommation électrique. En France, l’opérateur télécom Orange a calculé que si tous les Français supprimaient 50 mails anciens ou non désirables, ce geste tout simple compenserait l’éclairage de la tour Eiffel durant rien moins que 24 ans ou l’allumage d’1,6 milliard d’ampoules basse consommation pendant une heure !  
  • ??On stocke davantage en local  Le cloud offre une foule d’avantages. Cependant, comme c’est le cas des mails conservés sur des serveurs distants, le stockage à distance des fichiers de notre vie numérique (photos, vidéos, documents…) alourdit la facture environnementale du cloud. Or, selon le site GreenIT.fr, transporter une donnée sur l’internet consomme 2 fois plus d’énergie que de la stocker pendant 1 an.  
  • ??On gère intelligemment son smartphone Chacun ou presque a désormais son smartphone en poche (voir plusieurs chez certains utilisateurs professionnels). Des solutions simples permettent ici aussi de prolonger l’autonomie (donc réduire les recharges de la batterie) et minimiser l’empreinte CO2 d’un smartphone (ou d’une tablette) : diminuer la luminosité, accélérer la mise en veille, supprimer les notifications inutiles, fermer les applications en arrière-fond ou, tout simplement, choisir un mode « économie d’énergie » si l’appareil en propose un. 

?La Région de Bruxelles-Capitale privilégie le Green IT

Dans son manuel « Acheter Vert ! », la Commission européenne a en effet mis en évidence que si tous les pouvoirs publics à travers l’Union européenne s’équipaient d’ordinateurs à plus faible consommation énergétique, cela conduirait à une réduction de 830.000 tonnes de CO2 !

 

En Région de Bruxelles-Capitale, les pouvoirs publics jouent donc la carte verte également en matière de TIC. C’est le cas du Centre d’Informatique pour la Région Bruxelloise (CIRB) qui fournit notamment des équipements et périphériques pour un large nombre d’administrations de la Région, ainsi qu’au niveau local. Pour ce service, le CIRB privilégie des achats durables et a introduit des clauses environnementales dans nos marchés publics. Cette politique d’achats verts du CIRB pour toute la Région a été mise à l'honneur par Bruxelles Environnement (PDF - 205 Ko).

 logo Green IT
Retour aux news

Le futur smart de Bruxelles, j’y participe !

La ville intelligente est une ville tournée vers ses habitants, ses entreprises… Et leurs idées !

Je participe

Powered by creaxial